Boeing, en perte sur ses liners, se rattrape sur le militaire

Si les Etats-Unis et la Chine sont en froid, cela se passe mieux avec le Japon. Boeing et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) ont récemment signé un accord pour les mises à niveau de la flotte japonaise de F-15J. Un nouveau système de cockpit, fonctionnant sur l’ordinateur de mission le plus avancé au monde, offrira aux pilotes une meilleure connaissance de terrain. Boeing fournira des plans de modernisation, des équipements de soutien au sol et des documentations techniques pour la mise à niveau des deux premiers F-15J en configuration « Japan Super Interceptor ». Ce contrat pose les bases d’un programme de modernisation dédié à l’introduction et la modernisation de 98 appareils à partir de 2022.

Boeing est partenaire de MHI dans le domaine de la défense depuis les années 1950. MHI a produit sous licence sa flotte actuelle de F-15J, soit plus de 200 avions entre 1980 et 2000. L’entreprise nippone sera maître d’œuvre. Sojitz Corporation, qui travaille avec Boeing au Japon, soutiendra cet effort.

«Grâce à cet accord, Boeing est honoré de poursuivre sa longue tradition de soutien au ministère japonais de la Défense, à la Force aérienne japonaise d’autodéfense et à MHI», indique Will Shaffer, président de Boeing Japon, rappelant que le Japon ne peut pas avoir, par sa propre constitution, de force de frappe extérieure mais simplement d’autodéfense. «Ces mises à niveau fourniront une capacité critique d’autodéfense nationale et collective, dans laquelle le F-15J joue un rôle clé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.