Episode 74 : Facteurs humains et just culture avec Véronique

Bonjour et bienvenue dans ce 74ème épisode du podcast !

Cette semaine, nous allons parler d’un sujet dont nous n’avons pas encore parlé : les facteurs humains. 

Notre invité de la semaine est Véronique. Véronique est retraitée contrôleur aérien du centre de navigation en-route de Reims.

Rubrique thématique

Tout d’abord, elle nous présentera son parcours débutant par sa formation à l’ENAC et aboutissant sur ses fonctions en tant que directrice de la sécurité.

Nous évoquerons l’évolution de l’approche des facteurs humains en commençant par les mesures implémentées à la sortie de la seconde guerre mondiale et en aboutissant sur les évolutions en cours d’implémentation aujourd’hui. 

Modèle de Reason plusieurs fois évoqué par Véronique

Cette discussion nous permettra d’aller en détail sur les différentes mesures qui ont été mises en place dans l’aviation telles que les systèmes d’analyse, le reporting des occurrences, la gestion des erreurs commises par les opérateurs, la normalisation ainsi que les formations de sensibilisation. 

Véronique nous proposera également son retour d’expérience en tant que personne en charge de l’implémentation de ces mesures avec notamment des résultats très encourageants.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaine YouTube du fournisseur de contrôle aérien en Suisse Skyguide. Elle présente un résumé des différents principes de la just culture en présentant un cas d’étude issue de l’aviation.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 74ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 73 : Métier de pilote dans l’aviation d’affaires avec Joel

Bonjour et bienvenue dans le 73ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons parler d’un sujet dont nous avons déjà parlé quelques fois sur le podcast : l’aviation d’affaire.

Lors de l’épisode 9, nous avions parlé avec Nicolas de vols de transport d’organes et de rapatriement sanitaire et lors de l’épisode 53 nous avions parlé du métier de dispatcher dans ce segment de l’industrie avec Basile.

Cette fois-ci, nous allons nous intéresser au métier de pilote avec notre invité Joel.

Rubrique thématique

Joel est un pilote professionnel ayant débuté en tant que pilote dans des sociétés d’avion taxi sur des multi-moteurs à piston dans un paysage aéronautique très différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Il a ensuite évolué vers des avions à turbo-réacteurs tels que les Bombardier Challenger et les Gulfstream.

Un Challenger 800 tel que celui piloté par Joel

Après nous avoir détaillé son parcours, il nous décrira les différents types de sociétés qui exploitent des jets privés. Cela nous permettra de nous faire une meilleure idée des différents types d’opération qui existent avec leur lot de particularités.

Cockpit de Challenger CL605
Un Challenger 605

Ensuite, nous irons en détail sur les spécificités de son métier avec notamment les aspects de la relation avec la clientèle, le fonctionnement des plannings mais aussi la gestion des imprévus.

Un magnifique Gulfstream

Pour conclure, Joel proposera quelques conseils pour ceux qui seraient intéressés pour devenir pilote dans l’aviation d’affaires.

Un magnifique cockpit de Falcon 6X

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaine Youtube Flight Chops. Steve propose le récit d’un vol entre le Canada et les Bahamas dans un magnifique Embraer Phenom 300.

On peut y voir le magnifique cockpit à base de Garmin 3000 avec ses check-lists électroniques ainsi que les procédures de contrôle aérien avec les contrôleurs canadiens et américains. La vidéo se termine sur une magnifique approche à Nassau au dessus de l’eau turquoise.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 73ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 72 : Voyage dans le Sud de la France avec Jeff

Bonjour et bienvenue dans le 72ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons proposer, à nouveau, le récit d’un voyage en avion.

Notre invité de la semaine est Jeff. Si vous écoutez le podcast depuis le tout début ou bien que vous avez eu le courage d’aller écouter tous les anciens épisodes, vous vous souviendrez peut être de Jeff qui était le tout premier invité. Il était venu lors de l’épisode 4 pour nous parler de son expérience en tant qu’instructeur.

Rubrique thématique

Tout d’abord, nous détaillerons le processus nécessaire pour revalider nos qualifications sur avion monomoteur à piston qui avaient expirées.

Un aperçu des conditions météo lors de notre départ
Les gorges de l’Ardèche
L’iPad et Foreflight
Tableau de bord du Diamond DA40

Ensuite, nous expliquerons le processus de préparation d’un tel voyage avec les nombreux changements en fonction de la météo. Cela nous amènera sur le déroulement du voyage avec des fenêtres météo étroites et des conditions nécessitant un peu de réflexion.

Le pont du Gard
La cote à l’arrivée sur Montpellier
La ville de Marseille

Nous parlerons du choix des différentes escales et des trajets de vol avec notamment le transit vers Montpellier Méditérannée et le transit côtier magnifique le long de la côte d’Azur.

La presque-ile de Giens
De l’eau turquoise !

Nous évoquerons également les problématiques de vol en montagne en conditions météo un peu marginales et de l’impact que cela a eu sur nos vols.

Le Falcon 8X qui nous poussait par derrière et du beau monde au parking à Cannes !
Une magnifique vallée Alpine
Passage un peu tactique dans les Alpes

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo de ma chaine Youtube qui date de mon murissement post-PPL. Elle retrace un navigation que j’avais faite avec ma femme de Cannes vers Annecy en longeant le magnifique transit côtier puis en remontant la vallée du Rhône.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 72ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Boeing, en perte sur ses liners, se rattrape sur le militaire

Si les Etats-Unis et la Chine sont en froid, cela se passe mieux avec le Japon. Boeing et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) ont récemment signé un accord pour les mises à niveau de la flotte japonaise de F-15J. Un nouveau système de cockpit, fonctionnant sur l’ordinateur de mission le plus avancé au monde, offrira aux pilotes une meilleure connaissance de terrain. Boeing fournira des plans de modernisation, des équipements de soutien au sol et des documentations techniques pour la mise à niveau des deux premiers F-15J en configuration « Japan Super Interceptor ». Ce contrat pose les bases d’un programme de modernisation dédié à l’introduction et la modernisation de 98 appareils à partir de 2022.

Boeing est partenaire de MHI dans le domaine de la défense depuis les années 1950. MHI a produit sous licence sa flotte actuelle de F-15J, soit plus de 200 avions entre 1980 et 2000. L’entreprise nippone sera maître d’œuvre. Sojitz Corporation, qui travaille avec Boeing au Japon, soutiendra cet effort.

«Grâce à cet accord, Boeing est honoré de poursuivre sa longue tradition de soutien au ministère japonais de la Défense, à la Force aérienne japonaise d’autodéfense et à MHI», indique Will Shaffer, président de Boeing Japon, rappelant que le Japon ne peut pas avoir, par sa propre constitution, de force de frappe extérieure mais simplement d’autodéfense. «Ces mises à niveau fourniront une capacité critique d’autodéfense nationale et collective, dans laquelle le F-15J joue un rôle clé ».

Virgin Atlantic : une fin proche ?

La compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic, fondée en 1984 et qui appartient à 49% à Delta Airlines, a déposé une demande de mise en faillite devant un tribunal de New York ce 4 août. La crise sanitaire y a porté un évident préjudice. Cette demande reste toutefois surprenante : début juillet, Virgin annonçait un accord de restructuration (3000 postes) et de financement qui semblait garantir son avenir du transporteur, pour un montant de plus de 1,5 milliard d’euros, provenant en partie de la vente d’actions Virgin Galactic. Ce ne sera manifestement pas suffisant. 

Cette demande de protection fonctionne peu ou prou comme le célèbre chapitre 11. Il protège l’entreprise de ses débiteurs tandis que les conditions de restructuration sont convenues par le tribunal. Une démarche similaire a été engagée par Virgin Australia, à la suite de quoi plusieurs sociétés ont fait une offre pour s’en porter acquéreur. Ce mécanisme protège l’entreprise de ses créanciers mais réduit drastiquement sa marge décisionnelle, sous tutelle des juges. 

Pour Delta, le dépôt de bilan de Virgin Atlantic montre les risques des partenariats entre compagnies aériennes. Delta s’avère notamment prise dans un étau semblable depuis que LATAM Airlines, dans laquelle Delta a une participation de 20%, a déposé une même demande de protection, en mai dernier. Au regard de la reprise du trafic normal envisagée par IATA en 2023, il semble de plus en plus difficile que Virgin Atlantic puisse tenir jusque-là.