Episode 34 : L’Elixir d’Elixir Aircraft avec Cyril

Bonjour et bienvenue dans le 34ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons parler d’un sujet orienté vers la construction et la conception d’un avion de tourisme, l’Elixir, avec Cyril.

Tout d’abord, nous parlerons de son parcours et de celui de ses associés avant de présenter les raisons qui les ont poussé à se lancer dans la conception d’un avion de zéro.

Nous irons ensuite en détail sur les divers choix de conception qui ont été effectué sur l’Elixir. Cela nous permettra de discuter des différentes caractéristiques de nouvelle génération. Également, nous parlerons des différentes étapes de certification nécessaires avant la commercialisation.

Rubrique thématique

Dans une première partie, Cyril nous présente les raisons qui l’ont poussé à créer un nouvel avion de zéro afin de tenter de transformer le marché de l’aviation générale. Nous discuterons du cahier des charges associé à ce projet.

L’Elixir

Dans une seconde partie, nous parlerons des différents choix de conception et de construction de l’Elixir. Nous irons en détail sur les techniques de construction composite mono-bloc, la simplification de la maintenance de l’avion par le biais de la réduction du nombre de pièces ainsi que le choix de la motorisation.

L’Elixir

Ensuite, nous évoquerons les aspects de certification de l’avion. La certification est une étape nécessaire afin de pouvoir commercialiser la machine et la livrer aux futurs clients. Cyril nous parlera des différents aspects d’essai en vol et des contraintes associées à ce processus.

Tableau de bord de l’Elixir avec le Garmin G3X au milieu

Pour conclure, nous présenterons le profil des différents clients de l’Elixir ainsi que l’ordre d’idée du prix de cette machine.

La mousse anti-explosion décrite par Cyril

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaîne Youtube d’Elixir Aircraft. On y voit des images en vol et au sol de l’Elixir dont nous venons de discuter longuement avec Cyril. Cette vidéo permet de se faire une idée de l’apparence générale de cet avion ainsi que de ses dimensions. Un aperçu de l’instrumentation y est également proposé.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 34ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 33 : Maintenance aéronautique avec Jean-Rémy

Bonjour et bienvenue dans le 33ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons discuter d’un sujet orienté vers la maintenance des avions avec Jean-Rémy. Jean-Rémy est un mécanicien avion ayant principalement travaillé sur des avions de ligne.

Nous parlerons avec lui de son parcours lui ayant permis d’arriver à ce métier avant d’aller en détail sur son métier. Nous proposerons un tour d’horizon des tâches et des particularités de cette fonction si fondamentale à notre industrie.

Actualités

L’actualité de la semaine est l’annonce de la fin de la ligne de production de l’A380 par Airbus pour l’année 2021. Cette annonce a fait suite à l’annulation de 39 exemplaires commandés par Emirates.

Le plus grand avion commercial jamais construit en série !

L’objectif initial d’Airbus était de proposer un avion qui permettrait aux compagnies aériennes d’augmenter le nombre de passagers transportés lorsque les grands aéroports mondiaux seraient saturés. Cet objectif était basé sur des projections établies avant la crise financière et ignorant la montée en puissance des aéroports secondaires dans les grandes métropoles.

Une livrée originale pour le premier exemplaire d’ANA
Une autre livrée beaucoup moins jolie pour Emirates 😛

Cela a conduit Airbus à concevoir le plus grand avion commercial jamais construit en série. Néanmoins, cela a posé de nombreux problèmes qui ont rendu difficile voire impossible la popularité de cet avion.

L’A380 Plus, loin de l’avion souhaité par Emirates

Le principal problème est le gabarit de cet avion nécessitant de nombreux aménagements aéroportuaires extrêmement coûteux. D’autres problèmes sont venus se rajouter tels que la consommation excessive de carburant, la faible charge utile limitant l’emport de cargo ou encore la préférence des passagers pour de fréquences augmentées.

Comparaison de taille de l’A380 par rapport aux autres géants de l’aviation civile

Bien que l’A380 ne sera probablement jamais un succès commercial, il ne reste pas moins le meilleur exemple de la coopération industrielle Européenne.

Rubrique thématique

Dans une première partie, Jean-Rémy nous racontera son parcours scolaire lui ayant permis d’accéder au métier de mécanicien avion. Suite à un BAC scientifique classique, il a fait le choix peu commun de se diriger vers une filière professionnelle.

Un 777 avec un moteur en moins !

Nous irons ensuite en détail sur les différents avions qu’il a eu entre ses mains. Cela inclue l’A320 et les Boeing 747, 777 et 787. Nous discuterons des différences de philosophie, de conception et de construction entre ces avions très différents.

Un moteur de 777, le General Electrics GE90

Nous évoquerons notamment les différences entre la maintenance des avions classiques en aluminium par rapport aux avions plus modernes en composites. Nous discuterons également des nombreuses possibilités offertes par l’informatisation croissante allant des tests intégrés aux liens de données permettant des mises à jour simplifiées.

Vue d’ensemble

Nous ferons le tour de divers sujets autour du quotidien de son métier en parlant du processus de qualification pour chaque type de machine, de ses horaires et l’organisation des équipes de mécaniciens lors du travail sur un avion.

Pour conclure, Jean-Rémy donnera quelques conseils pour les personnes qui seraient intéressées par ce métier passionnant.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaine Youtube de Jean-Rémy. On peut y voir un essai moteur sur Boeing 777 après des actions de maintenance permettant de vérifier que tout est à nouveau fonctionnel.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 33ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 32 : Accident Crossair 3597 et IFR avec Benoit

Bonjour et bienvenue dans le 32ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons à nouveau proposer un discussion technique avec Benoit. Si vous avez déjà écouté ce podcast, vous vous souviendrez de Benoit qui est venu discuter avec nous de pressurisation lors de l’épisode 25 et de son parcours de cadet dans l’épisode 14.

Cette fois-ci, nous allons structurer cette discussion autour d’un accident afin de pouvoir aborder divers sujets. L’accident que nous avons choisi est le vol Crossair 3597 ayant connu une fin tragique en 2001.

Nous irons en détail sur les particularités et les procédures associées au vol aux instruments avec, entre autre, une discussion sur l’ILS, le VOR et la DME. Ensuite, nous évoquerons la chronologie de l’accident avant d’en tirer quelques enseignements et conclusions.

Rubrique thématique

Après une petite introduction sur le formation de la discussion, nous débutons notre discussion sur le contexte de l’approche sur l’aéroport de Zurich. Nous évoquons les différentes pistes disponibles ainsi que les fortes contraintes de nuisances sonores associées à cet aéroport.

Carte de l’aéroport de Zurich

Carte des environs avec de nombreux reliefs

Les contraintes de bruit actuelles de cet aéroport

Ensuite, nous allons en détail sur le mode de fonctionnement de l’ILS pour « Instrument Landing System ». Cet aide électronique permet aux pilotes d’aligner l’avion face à la piste et d’éviter les obstacles environnants sans rien voir dehors jusqu’à un certain point.

Les différents faisceaux de l’ILS

Profile d’un ILS classique avec interception par au-dessus en bleu

Présentation de l’ILS sur Airbus. Les flèches blanches indiquent la déviation instantanée. La flèche rouge est l’indication du radio-altimètre. La flèche verte est la distance DME de l’ILS

Le soir de l’accident, les pistes équipées d’ILS n’étaient pas disponibles par défaut à cause des restrictions de bruit. Ils ont donc dû voler une approche dite VOR/DME. Nous allons également en détail sur le mode de fonctionnement de cette approche.

Un VOR couplée à une DME. La DME est l’antenne blanche au milieu et le VOR est tout le reste.

Présentation traditionnelle du VOR (barres jaunes) et de la DME (distance en haut)

Profil de l’approche VOR pour la piste 28 qu’ils ont dû voler. En magenta, la descente continue. En bleu, le mode « descente-palier » ou « dive and drive » en anglais.

Une fois ces différentes techniques d’approche discutées, nous allons en détail sur la chronologie des évènements de l’accident. Pour conclure, nous proposons quelques conclusions et enseignements pouvant être issues de cet accident.

Tracé radar du profil vertical du CRX3597 par rapport à d’autres vols

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo de la série « Mayday dangers dans le ciel ». Elle traite de l’accident de la Crossair 3597 dont nous avons discuté avec Benoit.

La perspective proposé par l’épisode de cette série est un peu différente de ce que nous avons proposé car les sujets autour du vol aux instruments sont que peu évoqués. Néanmoins, cette vidéo est tout de même intéressante pour son traitement des sujets autour des facteurs humains.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 32ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 31 : Répliques d’avions historiques avec Thomas

Bonjour et bienvenue dans les 31ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons discuter d’un sujet orienté vers la conception et la construction aéronautique avec notre invité Thomas. Thomas est le secrétaire de l’association Replic’Air située dans la région Toulousaine. L’objectif de l’association est de construire des répliques d’avions historiques.

Le premier projet de l’association a été de construire un Morane-Saulnier type G afin de reproduire la première traversée de la Méditerranée effectuée par Roland Garros en 1913. Une fois ce projet réussi, ils se sont lancés dans la construction d’un Dewoitine D551. Ce chasseur Français a été conçu et construit au début de la seconde guerre mondiale mais n’a jamais pu voler à cause de l’armistice.

Nous discuterons de ces deux projets exceptionnels en allant en détail sur les aspects de recherche documentaire, de conception et de construction.

Actualités

L’actualité de la semaine est l’annonce de la nouvelle version du Cirrus SF50 Vision Jet nommée G2. Nous avons discuté précédemment de la première version de cet avion exceptionnel mais cette nouvelle version apporte un lot intéressant d’améliorations.

Un avion magnifique !

La plus grosse amélioration est la certification RVSM. Nous discutons en détail des implications de cette certification. Grace à cela, l’autonomie du SF50 a pu être augmentée de 20% pour atteindre 1200 nautiques.

De nombreuses améliorations en cabine également !

Zones critiques RVSM sur A320

De nombreuses autres améliorations ont été apportées à l’avionique. Des nouveaux calculateurs plus performants ont été ajoutés à la suite avionique. La nouvelle fonctionnalité la plus intéressante au niveau de l’avionique est l’ajout de l’auto-manette. Cette fonctionnalité permet à l’auto-pilote de gérer automatiquement la puissance des moteurs. Sur un avion mono-pilote, cela représente une amélioration très significative du confort de pilotage et de la sécurité.

Superbe !

Rubrique thématique

Dans une première partie, Thomas nous décrit les objectifs de l’association avant de nous présenter ses deux projets principaux. Nous commencerons par discuter du processus de construction du Morane-Saulnier type G ainsi que des défis associés. Ensuite, nous irons en détail sur le programme de vols d’essai ayant permis de se préparer à la traversée de la Méditerranée.

Un magnifique coucher de soleil sur le Morane-Saulnier

Atterissage du Morane après la traversée de la Méditérranée

Dans une seconde partie, nous évoquerons plus particulièrement le projet de construction du Dewoitine D551. Comparé à Morane, cela représente un projet plus complexe et surtout plus puissante. Le D551 est un chasseur de construction Française ayant été conçu au début de la seconde guerre mondiale. Il n’a jamais pu voler à cause de l’armistice et les exemplaires existants ont été détruits.

Maquette d’aménagement en bois du D551

Maquette de soufflerie verticale

Nous discuterons avec Thomas de la re-conception et la construction de cet avion ainsi que des essais en soufflerie qui ont été nécessaires pour valider le comportement en vol de cet avion. Nous parlerons des nombreux aspects qui entourent cette construction allant de la modélisation numérique à la fabrication des pièces en aluminium en passant par la reconstruction des moteurs.

Maquette numérique du D551

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par le chaine Youtube de l’association Replic’Air. Elle présente un point d’avancement du Dewoitine D551 dont nous avons discuté avec Thomas.

On peut y voir de nombreuses techniques de construction qu’ils ont utilisé allant de la découpe laser à l’impression en 3D des pièces en aluminium. La vidéo présente également quelques images des essais en soufflerie et du désassemblage des moteurs trouvés par l’association.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 31ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 30 : Hydraviation en Norvège avec Leif

Bonjour et bienvenue dans le 30ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons discuter d’avions qui peuvent aller sur l’eau, les hydravions. Leif sera notre invité. Leif est un pilote privé ayant initialement fait sa formation en France sur avion classique à roues. Il a ensuite déménagé en Norvège pour des raisons professionnelles et s’est converti à l’hydraviation.

Nous parlerons des différences entre les avions classiques et les hydravions au niveau du pilotage et de la formation initiale. Nous évoquerons les particularités des hydravions au sol avec notamment les problématiques de flotteurs et d’avitaillement.

Leif nous racontera également quelques anecdotes illustrant l’environnement de vol en Norvège. Pour conclure, il proposera quelques conseils pour ceux qui seraient intéressés pour se lancer dans une qualification pour avions à flotteurs.

Actualités

L’actualité de la semaine est la préparation des premiers prototypes du Boeing 777X pour le premier vol. Ce premier vol devrait avoir lieu cette année.

Qu’il est beau !

Le Boeing 777X est une nouvelle version du Boeing 777 déjà en service dans des compagnies aériennes autour du monde. De nombreuses améliorations ont été apportées afin de le rendre plus attractif pour les compagnies aériennes.

Un avion magnifique !

La première amélioration est la re-motorisation avec le General Electrics GE9X au lieu du GE90. Ce moteur a été amélioré avec l’intégration de matériaux composites et un taux de compression augmenté.

Un moteur gigantesque comparé aux CF6 du B747

La seconde amélioration est l’allongement de l’aile. Afin d’éviter les problématiques d’adéquation avec les infrastructures aéroportuaires, Boeing a choisi d’intégrer des extrémités d’ailes repliables. Ainsi, seuls les taxiways à proximité immédiate de la piste auront besoin d’être adaptées à ce nouvel avion.

Les extrémités d’aile repliables du 777X

Rubrique thématique

Cette semaine nous discutons avec Leif de son expérience en tant que pilote d’hydravion en Norvège. Nous évoquerons d’abord son parcours aéronautique débuté en France par sa formation PPL.

Le Cessna 185 piloté par Leif

Ensuite, nous parlerons de la formation qui lui a permis d’obtenir la qualification hydravion. Nous irons en détail sur les particularités entre les hydravions et les avions classiques à roues. Cette discussion inclura notamment les particularités liées aux performances, à l’avitaillement et à la logistique globale autour de ces vols.

De magnifiques vues !

Nous discuterons ensuite de l’environnement de vol en Norvège avec sa météo exigeante mais avec ses paysages composés de fjords et de montagnes.

Des paysages hivernaux !

Les fameux fjords

Pour conclure, Leif proposera quelques conseils pour ceux qui seraient intéressés pour se lancer dans les vols en hydravion.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaine Youtube Flight Chops. On y voit un vol sur hydravion De Havilland Canada DHC-2 Beaver ayant lieu en Colombie Britannique au Canada.

La vidéo montre une série de vols charters autour de Vancouver où l’avion est utilisé pour transporter des passagers d’un bout à un autre de la baie. Les vues de cette région du monde sont magnifiques et cette opération en hydravion a l’air simplement géniale.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 30ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 29 : Tablettes et nouvelles technologies en aviation générale avec Vincent

Bonjour et bienvenue dans le 29ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons proposer une discussion technique sur un sujet plus orientée vers l’aviation générale avec notre invité Vincent. Vincent est déjà venu sur le podcast lors de l’épisode 8 où il est venu nous raconter ses vols passionnants aux Etats-Unis.

Tout d’abord, nous présenterons les techniques traditionnelles de navigation telles qu’elles sont enseignées aux aspirants pilote privé. Ensuite, nous proposons un tour d’horizon des avantages apportées par les tablettes telles que l’iPad. Nous contrebalancerons ces avantages par quelques inconvénients avant de proposer quelques solutions.

Dans une seconde partie, nous discuterons des technologies supplémentaires qui se sont rajoutées par dessus ses applications de navigation avec plus particulièrement l’ADS-B et le FIS-B. L’ADS-B permet de « voir » les traffics environnants et de pouvoir les éviter alors que le FIS-B permet l’envoi de données météo du sol vers les avions.

Actualités

L’actualité de la semaine est la commande de 3 Airbus A330 MRTT supplémentaires pour l’armée de l’air Française. Ces avions sont une version militarisée de l’A330 que nous retrouvons dans les compagnies aériennes traditionnelles.

A330 MRTT ravitaillant un F35 avec la perche

Le MRTT est équipé d’une perche de ravitaillement aérien ainsi que de deux paniers au bout de chaque aile. Il peut ainsi ravitailler de nombreux types d’avions militaires allant du chasseur à l’avion de transport.

Un MRTT ravitaillant un Tornado et un Eurofighter via les paniers de bout d’ailes

Il est également capable de transporter des passagers assis de manière classique mais aussi de servir d’hôpital volant avec jusqu’à 130 brancards. Les soutes classiques de l’A330 sont également disponibles pour transporter du cargo sur palettes civiles ou militaires.

Un avion magnifique !

Rubrique thématique

Dans la première partie, nous discutons des apports de nouvelles technologies au niveau de la navigation et de la documentation aéronautique. Nous présentons les solutions traditionnelles à ces problématiques avec les techniques de navigation à l’estime et les classeurs de cartes à mettre à jour.

Classeur de cartes traditionnel. Rien pour la France, il en faut deux !

Ensuite, nous faisons un tour d’horizon des applications et des avancées technologiques apportées par les tablettes. Nous évoquons les critères de choix des tablettes ainsi que les différentes contraintes spécifiques à nos cockpits d’aviation générale.

Air Navigation Pro, un des premiers acteurs

Nous discuterons les avantages mais aussi les inconvénients de ces équipements électroniques. Nous partagerons nos expériences autour de cela ainsi que quelques propositions pour éviter de tomber dans les pièges classiques.

Skydemon, une autre application populaire en Europe

Dans une seconde partie, nous discuterons des technologies supplémentaires qui se sont rajoutées par dessus ces fonctionnalités de base.

L’ADS-B est une technologie dont le nom est peu connu mais son utilisation par des applications telles que FlightRadar24 ou Flight Aware est nettement plus connue. Nous discutons des implications pratiques de l’ADS-B ainsi que des notre expérience de son utilisation.

Foreflight avec les informations de trafic et de météo

Le FIS-B est une technologie associée à l’ADS-B sauf qu’au lieu de traiter des donnes de traffic elle permet de recevoir des données de météo. Grace au FIS-B, il est possible de recevoir de manière périodiques des TAF/METAR mais aussi des images de radar météo.

Podcast de la semaine

Le podcast de la semaine est l’épisode 266 du podcast Omega Tau. Cet épisode parle en long en large et en travers des technologies utilisées dans les radars de contrôle aérien. Un très large aperçu des différentes technologies telles que le radar secondaire et le radar primaire est proposé.

Un comparaison est faite entre ces technologies traditionnelles et les technologies plus récentes telles que l’ADS-B dont nous avons discuté avec Vincent. C’est en anglais et ca dure un peu plus de deux heures mais ca vaut vraiment le détour si vous êtes intéressés pour en savoir plus sur ces sujets.

Lien vers l’épisode du podcast

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 29ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 28 : Twin Otter et aviation Tahitienne avec Fabien

Bonjour et bienvenue dans le 28ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons discuter d’un sujet plus exotique que d’habitude avec notre invité Fabien. Fabien est un pilote professionnel volant actuellement sur Twin Otter dans une compagnie aérienne basée à Tahiti.

Tout d’abord, il nous parlera de son parcours professionnel varié allant de sa formation dans l’armée de l’air jusqu’à sa qualification Twin Otter en passant par ses divers emploi en tant qu’ingénieur dans l’aéronautique.

Ensuite, nous discuterons en détail du Twin Otter et du contexte si particulier dans lequel il est exploité à Tahiti. Fabien nous expliquera les spécificités des vols qu’il effectue et plus particulièrement des conditions météo pas toujours si idylliques.

Rubrique thématique

Tout d’abord, Fabien nous parlera de son parcours professionnel débuté dans l’armée de l’air en tant qu’aspirant pilote de chasse. Il nous expliquera ensuite les raisons de l’arrêt de cette formation et de sa reconversion dans le civil. Il nous racontera ensuite ses différents emplois en tant qu’ingénieur avant d’arriver à sa seconde reconversion en tant que pilote professionnel sur Twin Otter.

Le Twin Otter, un avion magnifique et attachant !

Il nous décrira le Twin Otter ainsi que les particularités de cet avion si attachant. Nous irons également en détail sur les particularités de l’opération charter dans laquelle l’avion est opéré.

Il y a pire comme vue pour aller au travail !

La piste de l’île privée évoquée par Fabien

Ensuite, nous discuterons des particularités de l’aviation à Tahiti. La météo est-elle toujours conforme à la carte postale que nous avons tous en tête ? Pas si sûr ! Fabien nous décrira les défis qu’ils doivent relever avec le Twin Otter lorsque la météo se montre un peu moins coopérative.

Une des particularités du Twin Otter : les manettes des gazs au plafond !

Pour conclure, il nous partagera ses aspirations pour la suite de sa carrière.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaine Youtube Airclips. Elle montre en détail les opérations de la compagnie Trans Maldivian sur Twin Otter équipés de flotteurs que nous avons évoqué plusieurs fois lors de notre discussion avec Fabien.

On peut y voir les équipages habillés en chemisettes et shorts mais surtout chaussés de tongs. On y voit également l’intérieur du cockpit du Twin Otter ainsi que l’opération des manettes de gaz situées au plafond du cockpit.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 28ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photos Tahiti : Fabien

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 27 : Daher TBM et association FLY n’KISS avec Thomas

Bienvenue dans le 27ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons discuter de deux sujets avec notre invité Thomas. Thomas est pilote professionnel volant actuellement sur TBM 910.

Tout d’abord, nous parlerons de son parcours qui l’a amené à voler sur de tels avions avant d’aller en détail sur ce magnifique avion qu’est le TBM. Nous ferons le tour du sujet en évoquant les performances, les équipements ainsi que les vols pour lesquels il est optimisé.

Ensuite, Thomas nous décrira l’association FLY n’KISS dont il est le président. L’objectif de cette association est de proposer des vols sur avions légers à des enfants handicapés ou défavorisés. Il nous expliquera le fonctionnement de ces journées de vol ainsi que les réactions des enfants suite à leur tout premier vol pour bon nombre d’entre eux.

Rubrique thématique

Tout d’abord, Thomas nous racontera la genèse de son projet de reconversion professionnel. Il a d’abord découvert l’aviation générale à travers son emploi chez Air France en tant qu’ingénieur réseau. Quelques années sont ensuite passées avant que cet intérêt initial se transforme en véritable projet de reconversion professionnelle.

Le TBM 910, un avion magnifique !

Il a effectué sa formation sur l’aéroport de Toussus le Noble en région parisienne avec le module de travail en équipage qu’il a effectué en Angleterre sur Boeing 737-200. Lorsqu’il est sorti de formation, les circonstances économiques étaient très peu favorables et il a donc exercé en tant qu’instructeur dans un aéroclub. Après quelques années et un millier d’heures, il a lancé sa société de services aéronautiques centrés autour du TBM.

Aussi magnifique vu de face !

Thomas nous présente cet avion magnifique dans toutes ces variantes existantes et nous partagera son expérience de vol dessus. Nous dresserons également une comparaison entre le TBM et les avions de catégorie similaires tels que le Pilatus PC-12 et le Piper M600.

A gauche le Piper M600 et à droite le Pilatus PC-12 !

Nous discuterons également des performances de cet avion et des missions pour lesquelles il est optimisé.

Thomas et des enfants ravis après leur vol !

Dans la seconde partie, Thomas nous décrira l’association FLY n’KISS dont il est le président. L’objectif de cette association est de proposer des vols sur avions légers à des enfants handicapés ou défavorisés. Il nous expliquera le fonctionnement de ces journées de vol ainsi que les réactions des enfants suite à leur tout premier vol pour bon nombre d’entre eux. Ses anecdotes sont nombreuses et très touchantes.

Les sourires parlent d’eux-mêmes !

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposées par le journal “Aviation International News”. Elle propose le récit d’un convoyage d’un TBM tout neuf sorti des usines de Daher-Socata à Tarbes jusqu’en Californie.

On peut y voir de nombreuses vues des paysages magnifiques traversées de l’Ecosse au désert Californien en passant par les étendues glacées du Groenland et du Canada. On peut également y voir de nombreuses vues de l’instrumentation du TBM équipés du magnifique Garmin G1000 NXi.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 27ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photos TBM & FLY n’KISS : Thomas

Photo d’illustration : TBM930

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

 

Episode 26 : De l’expatriation au Canada à la major avec Alexandre

Bienvenue dans le 26ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons proposer un parcours un peu différent de ce que nous avons déjà proposé jusqu’à maintenant avec un parcours Canadien. Notre invité de la semaine est Alexandre.

Alexandre a commencé à voler en France en aéroclub puis dans l’armée de l’air. Il a ensuite fait le choix de s’expatrier vers l’Amérique du Nord et plus particulièrement le Canada. Nous discuterons de son parcours en partant de sa formation jusqu’à la major qu’il vient d’intégrer en passant par ses expériences sur King Air et sur CRJ.

Rubrique thématique

Tout d’abord, Alexandre nous décrira son parcours de ce coté-ci de l’Atlantique. Il commença tout d’abord dans un aéroclub de manière classique puis il réussit les sélections EPON de l’Armée de l’Air. A cause de divers facteurs, il choisit de ne pas continuer dans cette voie et décide que son bonheur se trouve de l’autre coté de l’Atlantique.

Cessna 172 de l’école de formation

Lorsqu’il arrive au Canada, il décide de choisir une école selon différents critères qu’il nous présente. L’avantage de l’école qu’il a choisi est qu’elle propose deux perspectives potentielles d’emploi : un emploi rémunéré d’instructeur pour l’armée de l’air Canadienne et une compagnie de nolisement/charter sur King Air. Il sera embauché successivement pour l’un puis l’autre.

Cockpit du King Air

Coucher de soleil vu du King Air

Une fois ses premières milliers d’heures effectuées, il postule et est accepté dans une compagnie régionale. Cette compagnie effectue des vols sous le nom d’Air Canada et permet d’alimenter ses vols avec des passagers en provenance de plus petites destinations. Dans cette compagnie, il est d’abord copilote puis commandant de bord puis instructeur sur Bombardier CRJ.

Cockpit du Bombardier CRJ avec Alexandre

Récemment, il a été accepté dans une major canadienne en tant que copilote et il compte bien y passer le reste de sa carrière.

Vue extérieure du CRJ

Nous irons en détail ensemble sur les divers éléments de son parcours mais aussi des éléments clés d’une telle expatriation telles que les formalités d’immigration. Pour conclure, Alexandre proposera quelques conseils pour ceux qui seraient intéressés pour effectuer un parcours similaire au sien.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est à nouveau une vidéo proposée par la chaine Youtube Flight Chops.

Cette vidéo présente un vol en formation d’avions configurés pour les atterrissages courts à destination d’une barre de graviers au milieu d’une rivière au Canada. La vidéo a été filmée en Colombie Britannique aux alentours de Vancouver et les paysages sont vraiment magnifiques. Ce type d’aviation n’existe, à ma connaissance, pas vraiment en Europe mais au Canada et aux Etats-Unis les possibilités sont pratiquement illimitées.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 26ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photo d’illustration : Bombardier CRJ-900 opéré par Air Canada Jazz

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 25 : Systèmes de pressurisation avec Benoît

Bienvenue dans le 25ème épisode de ce podcast !

Cette semaine, nous allons revenir vers un type d’épisode que je n’avais pas fait depuis longtemps, la discussion technique. Néanmoins, cette fois-ci ce sera un peu différent car je ne serais pas tout seul ! En effet, je serais accompagné avec Benoît.

Benoît a déjà participé à ce podcast lors de l’épisode 14 lorsqu’il nous avait partagé son parcours en tant que cadet dans une compagnie du Golfe. Nous discuterons tout d’abord du fonctionnement de systèmes de pressurisation ainsi que des composants associés. Nous irons ensuite en détail sur les procédures d’urgences associées aux pannes de ces systèmes.

Rubrique thématique

Tout d’abord, nous discutons de l’intérêt des systèmes de pressurisation. Nous irons ensuite en détail sur leur mode de fonctionnement et des problèmes qui peuvent être associés.

Architecture d’un turboréacteur. Les prélèvements sont effectués sur le compresseur haute pression.

Nous ferons une petite parenthèse sur les systèmes de pressurisation modernes présents sur le Boeing 787. Vous trouverez plus d’informations sur le site de Boeing au sujet de ces architectures dites « no-bleed ». L’avantage majeur de ces nouveaux systèmes est qu’ils réduisent très fortement les probabilités de contamination de l’air par des fluides issus des moteurs. Ces intoxications de l’air en cabine sont un sujet récurrent dans l’actualité et notamment lors d’un reportage récent d’Envoyé Spécial.

Une fois le prélèvement d’air effectué au niveau des compresseurs, il est traité au niveau des pylônes moteurs dans le « pre-cooler ». Si on regarde sur la partie haute du pylone, on peut voir les grilles de refroidissement de ce composant tel que montré dans la photo ci-dessous.

Grilles d’aération du pre-cooler

L’air injecté dans la cabine est ensuite rejeté à l’arrière du fuselage via l’outflow valve. Cette valve est bien visible à l’arrière de l’avion sur le coté droit lorsque l’avion est au sol.

Outflow valve

Ensuite, nous nous intéressons aux possibles modes de panne des systèmes de pressurisation. Le premier type de panne est la dépressurisation lente. C’est une panne pas nécessairement visible immédiatement et qui a déjà donné lieu à des incidents très critiques. Le second type de panne est la dépressurisation explosive où la totalité de l’air de la cabine va s’échapper.

Dépressurisation explosive ayant eu lieu sur un Boeing d’Aloha Airlines

Nous allons ensuite en détail sur la conduite à tenir face à ces différents évènements. Un aspect fondamental et urgent de cette réaction est l’utilisation des masques à oxygène. Ceux dont nous sommes équipés dans le cockpit sont très différents de la cabine par leur fonctionnement et par leur conception globale.

Masque à oxygène présent dans le cockpit… porté avec classe !

La suite de la procédure est détaillé dans la documentation de bord comme détaillé ci-dessous.

Procédure de descente d’urgence

Une des nombreuses problématiques de cette procédure est la présence de région montagneuses potentiellement très élevés. Pour résoudre ce type de problème, les compagnies aériennes et les fournisseurs de données de navigation proposent des routes échappatoires permettant de se diriger vers du relief plus bas le plus rapidement possible.

Exemple de route échappatoire au dessus de l’Iran

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine présente une session de simulateur de Boeing 777 où l’équipage rencontre initialement une dépressurisation lente puis explosive.

On y voit tout d’abord l’évaluation initiale de la situation où l’équipage utilise les indications d’altitude cabine présent en permanence sur les écrans devant eux. Ensuite, ils initient la descente sans urgence particulière puis enfilent les masques lorsque l’altitude de la cabine devient excessive. Lors de la descente, on peut facilement se rendre compte des difficultés de communication que posent ces masques avec les bruits de respiration et la qualité franchement moyenne des micros intégrés.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le 25ème épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photo d’illustration : A320 Swiss escorté par la Patrouille Suisse lors de la compétition de ski à Lauterbrunnen

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.