Episode 17 : Vols transatlantiques en Cessna avec Virginie

Bienvenue dans le dix-septième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons discuter d’un sujet plus orienté vers les voyages mais pas n’importe lesquels. Nous allons parler de voyages transatlantiques en Cessna avec notre invitée Virginie.

En introduction, je présente notre invitée Virginie. Nous nous intéresserons à son parcours de pilote professionnelle mais aussi de ce qui l’a amenée à être impliquée dans de telles aventures. Nous irons en détail sur les différents aspects de préparations de ce voyage ainsi que des difficultés associées au survol de régions aussi peu hospitalières.

Actualités

La première actualité de la semaine est le premier vol imminent du Beluga XL. Le Beluga XL est une nouvelle version du Beluga déjà en service chez Airbus. Le Beluga original était basé sur la cellule de l’A300-600 alors que la version est basée sur l’A330-200F.

Le Beluga XL avec une jolie livrée !

Cette nouvelle version dispose d’un large baie cargo d’une largeur de 8 mètres et d’une longueur de 43 mètres. Il est capable de transporter 53 tonnes de cargo sur 4000km. L’ouverture de la baie se fait par l’avant de manière similaire aux Boeing 747 cargo.

Un Beluga qui engloutit des fuselages d’A320

Cet avion est une composante majeur de la stratégie industrielle d’Airbus car elle leur permet de répartir la production de ses avions en Europe.

La seconde actualité de la semaine est la concrétisation de la prise du contrôle du programme C-Series par Airbus. Nous avions déjà évoqué les difficultés de ce programme lors de l’épisode 6 avec notamment le litige initié par Boeing auprès de la commission fédérale du commerce américaine.

Un avion magnifique !

Cette prise de contrôle a été actée récemment avec le renommage du CS100 en Airbus A220-100 et du CS300 en Airbus A220-300. Suite à cette annonce par Airbus, JetBlue a annoncé son intention d’acheter 60 A220-300 avec 60 options supplémentaires.

Toujours aussi magnifique en livrée Airbus

Espérons que cette alliance entre Bombardier et Airbus permettra à ce programme de prospérer et de dépasser ces difficultés financières initiales.

Rubrique thématique

Virginie nous présente son parcours qui l’a amené à se reconvertir dans l’aviation suite à un parcours professionnel initial totalement différent. Nous discuterons avec elle de son choix de formation entre l’Europe, les États-Unis et le Canada.

Elle nous décrira ensuite son expérience lors de deux vols de convoyages transatlantiques ayant eu lieu récemment. Nous parlerons des divers préparatifs incluant le matériel de survie, la gestion de l’avitaillement en carburant, la gestion des tracas mécaniques mais aussi de l’hébergement lors des différentes étapes.

Pour conclure, Virginie donnera quelques conseils pour les personnes qui seraient intéressées pour se lancer dans une telle aventure transatlantique.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaîne de Matthew Guthmiller. Elle présente le récit des deux étapes d’une traversée Ouest-Est de l’Atlantique Nord en Cessna 210 Centurion. Le voyage débute sur la côte Ouest du Groenland et finit à Reykjavik en passant par Nuuk sur la cote est du Groenland.

A la fin de la vidéo, on peut également voir une visite du centre de contrôle océanique islandais.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le dix-septième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photos C-Series & A220 : Airbus

Photos Beluga : Airbus

Photos transatlantiques : Virginie

Photo d’illustration : Vue du Lac Léman

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 16 : Meetings aériens et direction des vols

Bienvenue dans le seizième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons continuer sur un thème similaire à l’épisode précédent. Nous allons parler de l’organisation d’un meeting aérien et plus particulièrement du rôle de directeur des vols avec un autre Antoine.

En introduction, je présente notre invité Antoine. Nous nous intéresserons aux problématiques liées à l’organisation d’un meeting aérien et plus particulièrement à l’organisation du show aérien. Nous irons également en détail sur le rôle de directeur des vols qu’Antoine a lors du Villeneuve Airshow qui a lieu chaque année.

Actualités

La première actualité de la semaine est le premier vol de la dernière version de l’A350, l’A350 ULR pour « ultra long range ». Cette dernière version est basée sur la cellule de l’A350-900 mais comporte de nombreuses modifications permettant d’en accroître la portée.

Le premier A350ULR au décollage

Parmi ces modifications, on retrouve un optimisation des réservoirs de carburant et une amélioration des winglets mais aussi une augmentation de la masse maximale au décollage.

Vue comparative des nouveaux winglets magnifiques de l’A350. (Nouveaux en bas)

Le client de lancement de l’A350 ULR est Singapore Airlines qui prévoit de l’utiliser pour desservir la ligne Singapour – New York. Ce vol qui sera le plus long vol régulier au monde avait déjà été desservi dans le passé par des A340-500. D’autres compagnies seraient également intéressées telles que Thaï et Vietnam Airlines.

La seconde actualité de la semaine est l’association d’Airbus et de Dassault Aviation pour le développement d’un futur avion de combat européen. Cet avion a pour objectif d’être le successeur de la génération actuelle d’avion de chasse en service actuellement en Europe.

Non ce n’est pas le futur chasseur Airbus/Dassault mais je voulais mettre une photo du Rafale !

Ces chasseurs actuels sont souvent désignés sous l’appellation de « génération 4+ » par opposition aux derniers chausseurs américains désignés sous l’appellation « génération 5 ». Les principales différences se situent au niveau de leur furtivité aux ondes radars et l’intégration informatique des systèmes avioniques.

Viseur de casque américain

Parmi ces intégrations, on retrouve des innovations tels que les viseurs de casque qui permettent au pilote de pouvoir visualiser les informations de trajectoire et de visée à 360°. On retrouve également des écrans numériques avancés permettant de fusionner les sources d’informations venant de très nombreuses sources.

Démonstrateur du cockpit du F35

Il sera intéressant de voir le résultats des discussions politiques au sujet de ce futur de programme.

Rubrique thématique

Antoine nous présente son parcours qui l’a amené à devenir pilote privé puis voltigeur puis directeur des vols lors du meeting organisé par son aéroclub. Nous discuterons avec lui du choix des démonstrations aériennes qui feront partie du meeting et des critères associés.

Antoine lors du meeting

Nous parlerons des contraintes et du rôle de directeur des vols que ce soit lors de la préparation du meeting ou lors du déroulement du meeting. Nous évoquerons également les nombreux autres bénévoles qui font partie de l’organisation du meeting.

Affiche de l’édition de cette année

Pour conclure, Antoine donnera quelques conseils pour ceux qui seraient intéressées pour organiser un meeting ou devenir directeur des vols.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est, à nouveau, une vidéo proposée par la chaine Youtube FlightChops. On y voit le déroulé d’un vol d’instructeur sur Harvard qui est une version du North American T6. L’objectif de Steve est d’être lâché sur cet avion afin de pouvoir le présenter lors de meetings aériens et d’évènements militaires.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le seizième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation. »

Crédits

Photos A350ULR : Airbus

Photo Rafale : Dassault Aviation

Photo viseur de casque : BAE Systems

Photo d’illustration : Aéroport de Dubrovnik au soleil couchant

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 15 : Wing walking et aviation gouvernementale avec Stéphanie

Bienvenue dans le quinzième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons discuter de deux sujets passionnants : le wing walking et l’aviation gouvernementale avec Stéphanie. Le wing walking est un type de démonstration aérienne crée lors des premiers meetings aérien dans les années 20 qui consiste à mettre une personne debout sur l’aile d’un avion. Pendant ces démonstrations, la personne peut effectuer plusieurs poses et évolutions pendant que l’avion effectue lui aussi des évolutions acrobatiques.

En introduction, je présente notre invitée Stéphanie. Nous nous intéresserons plus particulièrement à son parcours et son expérience en tant qu’hôtesse de l’air à bord d’avions gouvernementaux puis civils ainsi qu’en tant que membre de l’équipe des Breitling wing walker.

Actualités

L’actualité de la semaine est la tenue du salon de l’aviation d’affaires européenne, EBACE. Ce salon a lieu tous les ans sur l’aéroport de Genève et rassemble une large partie des acteurs de cette industrie.

Un des plus gros stands sur l’exposition statique était celui de Bombardier. On y retrouvait le Global 7000 dont nous avions parlé lors de l’épisode 12. Cet avion a été renommé Global 7500 et ses performances annoncées ont été améliorées.

Le Global 7500, un avion magnifique !

Bombardier a également annoncé le lancement des Global 5500 et 6500 afin de compléter leur gamme. Ils sont équipés de la dernière motorisation annoncée lors du salon par Rolls Royce, les Rolls Royce Pearl. Ces nouveaux modèles leur permettront de concurrencer plus efficacement les Falcon 6X et Gulfstream G500.

Le cockpit du Global 6000, pas le plus récent mais tout de même ultra-moderne !

Un autre stand qui a retenu mon attention est le stand de Gulfstream. Nous avons pu visiter l’intérieur du G550 à défaut d’avoir pu visiter le G500 dont nous avions parlé lors de l’épisode 4. Nous avons eu une démonstration du système d’affichage à tête haute similaire au Falcon Eye dont nous avions également discuté précédemment.

Les Gulfstream avec le G550 en premier plan. Des avions magnifiques !
Affichage tête haute Garmin avec vision synthétique du relief

Ces nouveaux affichages permettent de continuer un approche de catégorie 1 jusqu’à 30 mètres (100 ft) au-dessus de la piste au lieu de 60 mètres (200 ft) normalement autorisés. Cela permet à ces avions de se poser dans des conditions plus dégradées sans augmenter la catégorie d’approche ce qui est très coûteux.

Pilatus PC24, probablement la star du salon !

Rubrique thématique

Stéphanie a commencée sa carrière dans l’armée de l’air en tant qu’agent sécurité cabine ou, plus communément appelé dans le civil, hôtesse de l’air. Elle a eu ce rôle à bord des Falcon 900 gouvernementaux. Ensuite, elle s’est reconvertie dans l’aviation d’affaires civil sur Falcon 2000.

Stéphanie dans son uniforme lorsqu’elle travaillait dans l’aviation d’affaires civile

Nous discutons avec elle du rôle spécifique du personnel de cabine dans le contexte de l’aviation d’affaires. Les tâches qui reviennent au personnel de cabine dans ce contexte sont étonnamment large par rapport à ce qu’on connaît plus habituellement dans l’aviation de ligne.

Vol en patrouille des Breitling wing walker

Suite à un cadeau d’anniversaire peu commun, elle a découvert le wing walking. Suite à un véritable coup de coeur, elle a décidé de postuler immédiatement pour faire partie de l’équipe des Breitling wing walker. Après un processus de sélection difficile qu’elle nous décrit, elle fût accepté et effectua une saison à Dubaï dans cette équipe de prestige.

Les Breitling wing walker à Dubai !

Stéphanie nous expliquera le processus de formation pour devenir wing walker ainsi que des difficultés et des exigences d’un tel métier.

Debout sur l’aile d’un avion en vol dos, une expérience qui ne peut être qu’incroyable !

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo de démonstration des Breitling wing walker à l’occasion d’un championnats de voltige en 2015. La vidéo a été tournée à divers endroits autour de Dubaï dont notamment le Burj Kalifa, le centre ville et les Palm Islands. On peut y voir deux magnifiques Stearman oranges ainsi que les diverses acrobaties réalisées par la wing walker et l’avion. On y retrouve certaines poses décrites par Stéphanie lors de l’interview.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le quinzième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photos EBACE : moi 😀

Photos Stéphanie & Breitling wing walker & Photo d’illustration : Stéphanie

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 14 : Programmes cadets et MPL avec Benoit

Bienvenue dans le quatorzième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons discuter d’un sujet plus orienté vers la formation au métier de pilote de ligne. Nous nous intéresserons en particulier aux programmes cadets et au licences MPL. Les programmes cadet sont des cursus de formation proposées par certaines compagnies où les sélections sont effectuées avant le début de la formation et où la formation est structurée par la compagnie.

Certains programmes cadets sont même financés par la compagnie en échange d’un engagement de quelques années. La licence MPL est un nouveau type de licence qui implique une réduction des heures de vol sur avion réel en échange pour une forte augmentation des heures de simulateur.

En introduction, je présente notre invité Benoit. Benoit est un pilote de ligne qui est passé par un programme cadet proposé par une compagnie du Golfe. Avant d’intégrer ce programme cadet, il était ingénieur des opérations de vol chez Airbus.

Actualités

L’actualité de la semaine est le premier vol de la version BBJ du Boeing 737 Max. Les versions BBJ pour « Boeing Business Jets » sont des avions de ligne transformés en de luxueux avion d’affaires.

Le Boeing 737 Max est la dernière version du Boeing 737 et une évolution du Boeing 737 NG. La plus grosse modification est l’intégration de la motorisé CFM Leap. Il s’agit d’une version de la motorisation également proposée sur Airbus A320neo.

Un joli avion !

Les autres modifications incluent l’ajout des winglets dits « split-tip » qui dépassent du haut et du haut de l’extrémité des ailes ainsi que l’intégration de réservoirs de kérosène permettant d’étendre sa portée. Par rapport aux avions de ligne du même modèle, les BBJ ont une portée quasiment doublée afin de pouvoir rivaliser avec les autres jets d’affaire haut de gamme.

Cockpit du B737 Max

Une autre modification est la mise à jour de l’avionique avec l’intégration des grands écrans numériques similaires à ceux qu’on peut retrouver sur Boeing 787. Les premières livraisons du 737 Max BBJ devraient avoir lieu dans le courant de l’année. Vous trouverez la fiche produit de cet avion sur le site de Boeing.

Rubrique thématique

Cette semaine nous nous intéressons aux programmes cadets et à la licence MPL. Nous irons en détail sur le parcours de Benoit et de ses diverses tentatives aux programmes cadets de l’ENAC. Nous parlerons également de son travail chez Airbus en tant qu’ingénieur des opérations de vol ainsi que les raisons qui l’ont poussé à quitter cet emploi pour devenir pilote de ligne.

Nous discuterons en détail du déroulé de la formation dans le cadre de la MPL. Nous évoquerons les différentes phases de formation ainsi que les différences avec le parcours classique de formation. Pour finir, nous parlerons des défis de ce type de formation ainsi que du contexte de travail dans le Golfe.

Pour conclure, nous proposerons quelques conseils pour les personnes intéressées par les programmes cadet.

Magnifique vue du désert en DA42
Approche de nuit en DA42
Instrumentation de l’Embraer Phenom utilisé en fin de formation
Simulateur A320 full motion

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par la chaîne YouTube FlightChops. On y voit un récit d’un voyage où deux pilotes amènent leurs filles pour une visite surprise à Disney mélangé au récit d’un vol de contrôle bi-moteur. L’avion montré dans la vidéo est un Diamond DA42 qui est le même que celui utilisé par Benoit lors de sa formation MPL.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le quatorzième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photo d’illustration : Éclaircie entre deux orages prise à l’arrivée au nord de Madrid

Photos DA42 & Cadets : Benoit

Photos BBJ : Boeing

Episode 13 : Bahamas, Floride et Kennedy Space Center

Bienvenue dans le treizième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons proposer un épisode un peu différent sous forme de journal de bord. Ce journal de bord couvrira la planification et le déroulement de notre voyage initialement prévu vers les Bahamas au départ de la Floride.

Pour le premier chapitre de ce journal de bord, nous effectuerons un tour d’horizon des préparatifs nécessaires pour un tel voyage. Nous discuterons des différents éléments que nous avons pris en compte que ce soit en terme de survie ou terme d’information aéronautique. Nous irons en détail sur les spécificités de la Floride au niveau des loueurs d’avion par rapport à Plus One Flyers dont nous avait parlé Vincent lors de l’épisode 8.

Projet de trajet initial

Pour le second chapitre du journal de bord, nous parlerons des nombreuses péripéties du premier jour du voyage. Nous parlerons en détail du lâcher sur le Cessna 172 du loueur avant de discuter du processus de décision qui nous a amené à modifier quelque peu nos projets de voyage. Nous décrirons ensuite la première étape de notre nouveau trajet vers Key West.

Pour le troisième chapitre du journal de bord, nous regrouperons le récit du 2ème et du 3ème jour de ce voyage en avion. Nous repartons de Key West pour rejoindre Cap Canaveral avec une escale à Miami Opa Locka. L’objectif de cette journée était de survoler les installations du Kennedy Space Center et de voir la Falcon 9 Block 5 sur le pas de lancement qui devait faire ses essais ce jour-là.

VAB et pas de lancement 39A
Piste d’atterrissage de la navette spatiale et VAB
Piste d’atterrissage de la navette spatiale

Pour conclure, nous parlerons du trajet de notre dernier jour en faisant une petite parenthèse sur quelques spécificités des vols aux États-Unis. Nous ferons également le point sur ce voyage et ses diverses péripéties.

Tracé de notre deuxième jour de vol

Conclusion

Ainsi se conclut donc le treizième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photos plane trip : Soizic

Photo d’illustration : Survol du Kennedy Space Center avec le pas de lancement 39A et la première Falcon 9 Block 5

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 12 : Coavionnage avec Emeric de Wingly

Bienvenue dans le douzième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un sujet novateur, le coavionnage. Le coavionnage se base sur la possibilité offerte aux pilotes privés de partager les frais des vols avec leurs passagers. Traditionnellement, ce partage de frais se faisait entre amis ou entre personnes d’un même aéroclub. Grace à internet et aux plateformes de coavionnage comme Wingly, il est désormais possible de trouver des passagers venant d’horizons différents.

En introduction, je présente notre invité de la semaine, Émeric. Émeric est un des fondateurs de la société Wingly. Passionné d’aviation depuis toujours, il avait souhaité devenir pilote de chasse. Après ses études d’ingénieur, il a changé d’idée et a créé une société de le domaine du coavionnage.

Actualités

La première actualité de la semaine est l’attribution du prix Red Dot Design au Bombardier Global 7000. Le Global 7000 est le dernier né de la famille des grand jets d’affaires de Bombardier.

Historiquement, les avions d’affaire Bombardier sont issus de la famille des CRJ. On retrouve la configuration caractéristique des deux moteurs montés à l’arrière du fuselage. Dans le cas des versions récentes telles que le Global Express ou le Global 7000, les similitudes s’arrêtent là.

Le Global 7000, un avion magnifique !

Le Global 7000 a une portée de 7700 nautiques soit 14300 kilomètres à une vitesse de Mach 0,85  et est capable de monter jusqu’à 51000 pieds soit 15500 mètres. L’aspect de cet avion qui a le plus intéressé le jury du Red Dot Desgin est sans aucun doute la cabine. Elle est particulièrement longue avec une longueur de 17 mètres. Il est possible d’aménager quatre zones distinctes avec le choix entre des possibilités telles qu’une chambre à coucher, une salle de home cinema, un bureau ou bien une configuration club plus standard.

Pratique pour partir en vacances avec 2-3 amis

La certification du Global 7000 est attendue d’ici quelques mois avec les premières livraisons d’ici la fin de l’année.

La seconde actualité de la semaine est le lancement de deux nouvelles lignes ultra long-courrier par Quantas et Air New Zealand sur Boeing 787-9.

Qantas a lancé la première desserte directe entre l’Australie et l’Europe en lançant la ligne Perth – Londres Heathrow. La durée du vol est prévu aux alentours de 17 heures pour un total de 14500 kilomètres. Air New Zealand a ouvert une ligne entre Auckland et Chicago O’Hare avec une durée prévue de 14 à 15 heures pour un total de 13200 kilomètres.

Une très belle livrée !

Ces nouvelles lignes montrent les capacités de cette nouvelle famille d’avion en terme de vols à très longue durée. Le Boeing 787-9 est motorisé par deux Boeing GEnx ou Rolls Royce Trent 1000. Il s’agit de la variante intermédiaire de la famille 787. Air France a choisi cette variante pour son renouvellement de flotte et a déjà pris livraison de plusieurs exemplaires.

Pas mal avec cette livrée aussi !

Cette nouvelle famille d’avion incluent de nombreuses innovations. Une première nouveauté notable est l’intégration d’une forte proportion de matériaux composites dans la construction de la structure. Une seconde nouveauté notable est l’électrification de nombreux systèmes. Ceci est particulièrement novateur dans le cas du système pneumatique. Vous trouverez ici une explication plus détaillée de Boeing au sujet cette innovation.

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons aux coavionnage. Nous irons en détail sur le mode de fonctionnement du partage de frais pour les pilotes privés ainsi que du cadre légal associé. Nous discuterons du profil type des pilotes présents sur la plateforme mais aussi aux avions qu’ils pilotes et aux vols qu’ils proposent. Ensuite, nous parlerons du type de passager intéressé par Wingly et de leurs attentes.

Nous évoquerons également l’histoire de Wingly et les embûches réglementaires qu’ils ont rencontré avant de détailler la solution qu’ils ont trouvé avec la FFA et la DGAC. Pour conclure, nous nous intéresserons au business model de cette startup ainsi qu’à ses ambitions.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo retracant un vol entre Fort Lauderdale Executive (KFXE) et South Bimini (MYBS) en Cessna 182T. On y voit Steveo accompagné par une pilote de démonstration de chez Cessna. La vidéo montre les différentes étapes du vol avec le survol de paysages magnifiques.

Cette vidéo est quelque peu en rapport avec le sujet de la semaine mais elle sert avant tout de « bande annonce » pour un futur épisode. Plus d’informations sous peu 😉

Conclusion

Ainsi se conclut donc le douzième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photos Global 7000 : Bombardier

Photo d’illustration : Départ de Genève Cointrin vers le Nord

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 11 : Dégivrage avec Simon

Bienvenue dans le onzième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à un sujet relativement méconnu de l’aviation, le dégivrage. Il s’agit d’un aspect fortement saisonnier de l’aviation mais il s’agit aussi d’un composant opérationnel essentiel afin de maintenir les opérations lors des périodes hivernales.

En introduction, je présente notre invité de la semaine, Simon. Simon est le directeur des opérations d’une société de dégivrage présente sur l’aéroport de Genève. Après un parcours professionnel diversifié, il a trouvé un emploi dans le dégivrage en tant que dégivreur et a gravi les échelons au fur et à mesure afin d’atteindre le poste qu’il occupe aujourd’hui.

Actualités

La première actualité de la semaine est la première livraison du nouvel avion régional d’Embraer, l’E190 E2. Cet avion est la première variante d’une nouvelle génération d’avions régionaux qui succède aux Embraer 170 et 190.

Cette nouvelle variante propose une aile améliorée, des commandes de vol fly-by-wire et également une nouvelle motorisation. La motorisation choisie par Embraer est le Pratt & Whitney PW1000G qui est la même motorisation que le C-Series dont nous avons parlé lors de l’épisode 6. L’Embraer 190E2 est capable d’emporter 132 passagers en configuration mono-classe sur une distance franchissable de 2880 nautiques soit 5300 kilomètres.

L’Embraer 190E2

Deux autres variantes sont prévus : l’E175 E2 et l’E195E2. L’E175 E2 est une version raccourcie avec une capacité de 88 passagers et une portée de 3800 kilomètres. L’E195 E2 est une version allongée avec une capacité de 132 passagers et une portée de 4800 kilomètres.

Cockpit de l’Embraer 190E2

Cette nouvelle génération d’avions régionaux mais aussi la famille C-Series propose des capacités et des portées assez proches des Airbus A319neo et Boeing 737 Max 7. Il sera donc intéressant de voir le succès que rencontreront ces nouveaux avions régionaux avec des compétiteurs aussi bien établis.

La seconde actualité de la semaine est l’attribution du trophée Collier au Cirrus SF50 Vision Jet. Le trophée Collier est une récompense prestigieuse décernée chaque année par l’association aéronautique nationale américaine aux projets représentant la plus grande avancée aéronautique ou aérospatiale de l’année.

Le SF50 est un produit totalement nouveau dans la gamme de produits de Cirrus. Il s’agit d’un jet mono-turbine équipé d’un parachute de cellule. Le parachute de cellule est une innovation particulièrement majeur et a permis de sauver de nombreuses vies. La vidéo suivante montre un déploiement de ce système dans le cas d’une panne d’essence au-dessus du Pacifique.

La clientèle visée par le Vision Jet est clairement celle des pilotes propriétaires grâce à sa certification mono-pilote. Il est capable d’emporter entre 4 et 7 personnes pilote inclus avec une portée d’environ 1000 nautiques soit 1800 kilomètres.

Cirrus SF50 Vision Jet

Le Vision Jet crée à lui-même un nouveau segment de marché entièrement nouveau. La configuration mono-turboréacteur associée avec le parachute de cellule est une innovation particulièrement significative.

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons aux opérations hivernales et plus particulièrement au dégivrage. Simon a commencé dans l’aéronautique en passant son brevet de base en aéroclub puis a quitté pour quelques temps ce milieu. Il y est revenu dans le cadre d’une formation de contrôleur aérien puis dans les opérations de dégivrage. Pour débuter cette interview, il nous présente son parcours.

Ensuite, nous discutons en détail des raisons pour lesquelles les avions sont dégivrés mais aussi des techniques utilisées pour cette opération. Nous donnerons également quelques conseils pour les personnes qui seraient intéressées pour travailler à l’aéroport dans ce type d’opération. Après avoir discuté de tous ces aspects techniques, nous nous rendrons dans un des camions de la société pour laquelle travaille Simon. Nous en profiterons pour parler en détail des différents composantes de ces machines et leur fonctionnement.

Camion de dégivrage
Vue de la nacelle de dégivrage et des buses
Vue de l’intérieur de la nacelle
Cuves de liquide de dégivrage

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée par American Airlines. Elle montre les divers intervenants impliqués dans les opérations de dégivrage ainsi que les opérations elles-mêmes.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le onzième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Également, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photos Embraer 190E2 : Embraer

Photos Cirrus SF50 : Cirrus

Photo d’illustration : les Alpes Bernoises et le lac de Brienz

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 10 : Panne moteur

Bienvenue dans le dixième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui nous revenons sur un type d’épisode que je n’ai pas fait depuis quelques temps, la discussion technique. Nous allons nous intéresser aux pannes moteurs. Nous discuterons des pannes moteurs sur les avions mono-moteur et multi-moteurs. Nous irons en détail sur les considérations de performance mais aussi de conduite du vol. Nous nous intéresserons au deux phases de vol les plus critiques au niveau de la panne moteur à savoir le décollage et la croisière.

En introduction, je présente le sujet de la discussion technique. Je m’interroge également sur l’équilibre à garder entre les épisodes plus dynamiques constitués d’interviews et les épisodes plus techniques tels que celui-ci. N’hésitez pas à partager votre avis à ce sujet via le formulaire de contact.

Actualités

La première actualité de la semaine est le premier de vol de la nouvelle version de l’A330, l’A330neo. L’A330neo est une version re-motorisée de l’A330. La nouvelle motorisation est le Rolls Royce Trent 7000. D’autres améliorations ont également été intégrées avec, notamment, le remplacement des winglets originaux de l’A330 par des « sharklets » similaires à ceux de l’A350.

Un très bel avion !

L’A330neo était prévu en deux version : « -800 » et « -900 ». La version « -900 » ayant remporté la quasi-totalité des ventes, il y a désormais peu de chances que la version « -800 » voit le jour. De plus, l’A330neo se positionne en tant que concurrent de l’A350-800 avec des capacités similaires malgré une porte moindre. La version 800 de l’A350 ayant remporté peu de commandes, il est peu probable que cette variante voit le jour également.

Cette nouvelle plateforme va permettre aux compagnies d’accéder à un avion moins coûteux à l’achat et livrable plus rapidement que l’A350 ou le Boeing 787. Il sera donc intéressant de voir le succès que rencontrera cette nouvelle variante de l’A330.

La seconde actualité de la semaine est l’annonce d’un nouveau programme chez Dassault Falcon Jet, le Falcon 6X. Cette annonce fait suite à l’annulation du Falcon 5X dont nous avions discuté lors de l’épisode 3. Cette annulation avait été causée par les nombreux problèmes rencontrés par Safran Aircraft Engines (ex-SNECMA) dans la mise au point de la motorisation.

Ce nouvel avion sera motorisé par un Pratt & Whitney PW800 qui est un modèle dérivé de la motorisation proposée sur l’A320neo et le 737max. Cette motorisation équipe déjà les Gulfstream G500 et G600. Dassault en a également profité pour ajouter quelques améliorations supplémentaires avec une cabine élargie à 2 mètres de haut et 6 mètres de large. Ces dimensions en font une des cabines les plus larges pour les avions d’affaire de cette catégorie.

Un avion magnifique !

L’instrumentation du Falcon 6X est une nouvelle itération de l’avionique EASy III présente dans les autres produits de la gamme Falcon. Cette suite avionique est composée d’écrans numériques haute résolution qui permettent d’afficher toutes les informations dont ont besoin les pilotes au même endroit.

Une avionique moderne et épurée

Le Falcon 6X sera également équipé des fonctionnalités connues sur le nom de produit « Falcon Eye ». Il s’agit d’une affichage à tête haute similaire à ce que l’on peut retrouver dans les avions de chasse modernes. Sur le Falcon Eye, il y est également projeté une image synthétique de la situation extérieure en s’appuyant sur une base de données du relief et sur des caméras présentes dans le nez de l’avion. Ce type d’outil permet aux pilotes d’avoir une vision globale de la situation indépendamment de la visibilité extérieure.

Image synthétique de l’environnement extérieur sur l’affichage tête haute

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons aux pannes moteur. Nous irons en détail sur les cas particuliers des avions mono-moteurs et bi-moteurs. Nous discuterons des considérations de performance avant de s’intéresser à la conduite du vol.

Procédure de feu moteur sur Airbus A320
Exemple de calcul de performances au décollage
Graphique de plafond mono-moteur pour l’A320

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée sur la chaine Youtube de KLM. Cette vidéo présente une simulation de panne moteur au décollage sur un Boeing 777. Cette vidéo est très bien réalisée et montre très bien les différentes étapes de ce processus. Vous y verrez énoncées les vitesses « V1 » et « VR » comme discutées lors de la rubrique thématique.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le dixième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Egalement, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photo d’illustration : Coucher de soleil au départ de Nice

Photos A330neo : Airbus

Photos Falcon 6X : Dassault Falcon Jet

Episode 9 : Transport d’organes et rapatriement sanitaire avec Nicolas

Bienvenue dans le neuvième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à deux facettes passionnantes de l’aviation d’affaire : le transport d’organes et les rapatriements sanitaires. L’aviation d’affaire est un milieu assez méconnu du grand public et nous allons en dévoiler ces deux aspects. Nous parlerons également de formation de pilote professionnel répartie entre les Etats-Unis et l’Europe ainsi que des différences entre l’aviation d’affaire et l’aviation commerciale régulière.

En introduction, je présente notre invité Nicolas. Nicolas est un pilote professionnel qui a débuté sa carrière en tant que copilote puis commandant de bord sur Citation Mustang dans une petite compagnie d’aviation d’affaire. En plus de l’activité traditionnelle de « taxi aérien », cette compagnie effectuait de nombreuses missions de transport d’organes et de rapatriement sanitaire.

Actualités

L’actualité de la semaine est le premier vol du dernier né de la famille Airbus A320, l’A321neo LR. Cette nouvelle variante de l’A321neo propose une augmentation très significative de la portée atteignant 7400 kilomètres voire 9300 kilomètres pour la prochaine version à venir.

Un très bel avion !

Ce nouvel avion permet de proposer des vols long courriers transatlantiques et trans-continentaux traditionnellement réservés aux bi-couloirs tels que le Boeing 767 et l’Airbus A330. L’objectif d’Airbus est de proposer un remplaçant au Boeing 757 qui a essentiellement créé cette catégorie d’avion. Cette avion concurrence, avant même son annonce officielle, le nouveau programme de Boeing qui devrait s’appeler le Boeing 797.

Très élégant sous cet angle aussi !

Un tel avion va permettre à des low-costs long courrier telles que Norwegian et Wow Air de proposer des vols vers les Etats-Unis en concurrence avec les majors. Il sera très intéressant de voir les nouvelles lignes et utilisations qui seront faites d’un tel avion.

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons à deux aspects de l’aviation d’affaire : le transport d’organes et les rapatriements sanitaires avec Nicolas. Nicolas a commencé dans l’aviation à l’aéroclub d’Annemasse avec un programme très intéressant pour les adolescents permettant d’échanger des services rendus au sol contre des heures de vol. Une fois son bac en poche, il a débuté une formation de pilote professionnel en Irlande dont une partie de la pratique avait lieu aux Etats-Unis.

Nous discuterons de son parcours de formation avant de s’intéresser à sa première expérience professionnelle sur Citation Mustang dans une petite compagnie d’aviation d’affaires. Nous irons en détail sur les aspects opérationnels du transport d’organes et des rapatriement sanitaire. Nicolas partage avec nous quelques anecdotes passionnantes qui montre bien la particularité de ces missions.

Comme dirait Nicolas, la Twingo du jet d’affaire

Ensuite, nous discuterons de ses premières impressions du Mustang lors de ses premières vols réels avant de parler de son instrumentation. Nous effectuerons également une comparaison des conditions de vie et de travail dans un tel métier par rapport à celui de pilote de ligne dans un compagnie régulière.

Le G1000 du Mustang, très similaire à un Cirrus SR22 ou un Diamond DA40

Pour conclure, nous essaierons de donner quelques conseils aux personnes qui souhaiteraient se lancer dans l’aviation d’affaires que ce soit dans des missions de transport d’organes ou de transport de VIP.

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une une vidéo filmée par un pilote propriétaire d’un Citation Mustang. On y voit un vol de Las Vegas International jusque Scottsdale dans l’Arizona du point de vue du copilote. Cette vidéo est très intéressante car tout y est expliqué par le pilote ce qui permet de suivre le vol du début à la fin.

On peut également y voir l’utilisation de l’instrumentation électronique du Mustang, le Garmin G1000.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le neuvième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Egalement, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photo d’illustration : Coucher de soleil en Mustang par Nicolas

Photo A321neo LR : Airbus

Photo Citation Mustang : Wikipedia et ASA-Group

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.

Episode 8 : Voler aux États-Unis avec Vincent

Bienvenue dans le huitième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à un sujet passionnant, les voyages en avion. Comme nous l’avions déjà vu lors de l’épisode 3, une licence de pilote privé est une licence qui permet de vivre des expériences exceptionnelles. Les voyages en avion en font, sans aucun doute, partie. Cette semaine nous avons choisi de nous intéresser aux voyages en Amérique du Nord et plus particulièrement aux États-Unis.

En introduction, je présente notre invité de la semaine, Vincent Bazillio. Vincent est un pilote privé « élevé » en aéroclub en France et qui a eu l’occasion d’effectuer de nombreux voyages aux États-Unis et ailleurs. Avant de passer directement à l’interview, nous évoquerons quelques notions pré-requise pour la suite de l’interview telles que la notion de VFR, d’auto-information et le FCL055.

Actualités

Cette semaine, l’interview prend tout le temps que nous avions à disposition donc, exceptionnellement, il n’y aura pas d’actualités.

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons aux voyages aux Etats-Unis en avion de loisir. Vincent est un pilote privé ayant obtenu son PPL en France il y a maintenant plus de 10 ans. Nous discutons avec lui afin de savoir comment il en est venu à faire des voyages aux Etats-Unis. Nous évoquerons en détail l’intérêt d’aller voler aux Etats-Unis pour un pilote que ce soit au niveau des paysages, de la diversité des expériences possibles ou de l’infrastructure mise à disposition des pilotes privés.

Le survol bas de Los Angeles International, standard pour les Etats-Unis !

Nous parlerons également des différences de fonctionnement et de mentalité entre les Etats-Unis et la France au niveau de l’aviation générale. En effet, de nombreuses barrières et tracasseries administratives présentes en Europe n’existent pas aux Etats-Unis. Comme sur la photo ci-dessus, le survol d’un gigantesque aéroport internationale tel que celui de Los Angeles est quelque chose de normale là-bas !

Des paysages désertiques magnifiques !

Nous ferons le tour des meilleurs souvenirs de voyages de Vincent avant de discuter de l’aspect financier d’une telle aventure.

Le survol de Central Park, une expérience exceptionnelle !

Pour conclure, nous nous intéresserons aux vidéos Youtube de Vincent ainsi qu’à son blog qui regorge d’informations très utiles pour tout pilote qui sera intéressé pour effectuer un tel voyage.

Voici un petite liste de liens pour aller plus loin sur ce sujet :

Conclusion

Ainsi se conclut donc le huitième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Egalement, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation ».

Crédits

Photo d’illustration : Survol du désert par Vincent Bazillio

Photo Etats-Unis : Vincent Bazillio

Ce podcast est proposé sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0.