Episode 10 : Panne moteur

Bienvenue dans le dixième épisode de ce podcast !

Aujourd’hui nous revenons sur un type d’épisode que je n’ai pas fait depuis quelques temps, la discussion technique. Nous allons nous intéresser aux pannes moteurs. Nous discuterons des pannes moteurs sur les avions mono-moteur et multi-moteurs. Nous irons en détail sur les considérations de performance mais aussi de conduite du vol. Nous nous intéresserons au deux phases de vol les plus critiques au niveau de la panne moteur à savoir le décollage et la croisière.

En introduction, je présente le sujet de la discussion technique. Je m’interroge également sur l’équilibre à garder entre les épisodes plus dynamiques constitués d’interviews et les épisodes plus techniques tels que celui-ci. N’hésitez pas à partager votre avis à ce sujet via le formulaire de contact.

Actualités

La première actualité de la semaine est le premier de vol de la nouvelle version de l’A330, l’A330neo. L’A330neo est une version re-motorisée de l’A330. La nouvelle motorisation est le Rolls Royce Trent 7000. D’autres améliorations ont également été intégrées avec, notamment, le remplacement des winglets originaux de l’A330 par des « sharklets » similaires à ceux de l’A350.

Un très bel avion !

L’A330neo était prévu en deux version : « -800 » et « -900 ». La version « -900 » ayant remporté la quasi-totalité des ventes, il y a désormais peu de chances que la version « -800 » voit le jour. De plus, l’A330neo se positionne en tant que concurrent de l’A350-800 avec des capacités similaires malgré une porte moindre. La version 800 de l’A350 ayant remporté peu de commandes, il est peu probable que cette variante voit le jour également.

Cette nouvelle plateforme va permettre aux compagnies d’accéder à un avion moins coûteux à l’achat et livrable plus rapidement que l’A350 ou le Boeing 787. Il sera donc intéressant de voir le succès que rencontrera cette nouvelle variante de l’A330.

La seconde actualité de la semaine est l’annonce d’un nouveau programme chez Dassault Falcon Jet, le Falcon 6X. Cette annonce fait suite à l’annulation du Falcon 5X dont nous avions discuté lors de l’épisode 3. Cette annulation avait été causée par les nombreux problèmes rencontrés par Safran Aircraft Engines (ex-SNECMA) dans la mise au point de la motorisation.

Ce nouvel avion sera motorisé par un Pratt & Whitney PW800 qui est un modèle dérivé de la motorisation proposée sur l’A320neo et le 737max. Cette motorisation équipe déjà les Gulfstream G500 et G600. Dassault en a également profité pour ajouter quelques améliorations supplémentaires avec une cabine élargie à 2 mètres de haut et 6 mètres de large. Ces dimensions en font une des cabines les plus larges pour les avions d’affaire de cette catégorie.

Un avion magnifique !

L’instrumentation du Falcon 6X est une nouvelle itération de l’avionique EASy III présente dans les autres produits de la gamme Falcon. Cette suite avionique est composée d’écrans numériques haute résolution qui permettent d’afficher toutes les informations dont ont besoin les pilotes au même endroit.

Une avionique moderne et épurée

Le Falcon 6X sera également équipé des fonctionnalités connues sur le nom de produit « Falcon Eye ». Il s’agit d’une affichage à tête haute similaire à ce que l’on peut retrouver dans les avions de chasse modernes. Sur le Falcon Eye, il y est également projeté une image synthétique de la situation extérieure en s’appuyant sur une base de données du relief et sur des caméras présentes dans le nez de l’avion. Ce type d’outil permet aux pilotes d’avoir une vision globale de la situation indépendamment de la visibilité extérieure.

Image synthétique de l’environnement extérieur sur l’affichage tête haute

Rubrique thématique

Cette semaine, nous nous intéressons aux pannes moteur. Nous irons en détail sur les cas particuliers des avions mono-moteurs et bi-moteurs. Nous discuterons des considérations de performance avant de s’intéresser à la conduite du vol.

Procédure de feu moteur sur Airbus A320
Exemple de calcul de performances au décollage
Graphique de plafond mono-moteur pour l’A320

Vidéo de la semaine

La vidéo de la semaine est une vidéo proposée sur la chaine Youtube de KLM. Cette vidéo présente une simulation de panne moteur au décollage sur un Boeing 777. Cette vidéo est très bien réalisée et montre très bien les différentes étapes de ce processus. Vous y verrez énoncées les vitesses « V1 » et « VR » comme discutées lors de la rubrique thématique.

Conclusion

Ainsi se conclut donc le dixième épisode. J’espère qu’il vous a plu et je vous invite à vous abonner sur votre application de podcast favoris. Egalement, n’hésitez pas à laisser un avis 5 étoiles sur iTunes ce qui permettra à d’autres personnes de découvrir ce podcast.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Si vous voulez recevoir des notifications lors de la sortie des nouveaux épisodes, vous pouvez vous inscrire à la newsletter dans la barre latérale droite de notre site. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter sur @ParlonsAviation et sur Facebook sur notre page « Parlons Aviation »

Crédits

Photo d’illustration : Coucher de soleil au départ de Nice

Photos A330neo : Airbus

Photos Falcon 6X : Dassault Falcon Jet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *