Le premier jet supersonique XB-1 est (presque) prêt

Qui dit supersonique dit Concorde. Autrement dit : avion de ligne, grande portée, à usage commercial et surtout heureux retraité devenu mythique. On sait néanmoins que l’idée du vol supersonique continue d’alimenter les fantasmes des bureaux de R&D, partout dans le monde. Reste que, cette fois, le fantasme est en train de devenir réalité. Et ce ne sera plus un avion de ligne, mais un jet. Prêt pour le XB-1 ?

Un projet fou

Blake Scholl a fondé Boom Supersonic en septembre 2014 dans le but de généraliser les voyages à grande vitesse. Ex Amazon et Groupon, l’homme vient du monde logiciel. C’est à Denver, Colorado, qu’il fonde Boom, sa société chargée de donner vie au projet XB-1, le premier jet supersonique 100% indépendant.

Il injecte, avec ses partenaires, un montant initial de 160 millions de dollars. L’équipe qu’il rassemble semble solide, ayant cumulé une participation à 220 programmes aériens et spatiaux. Pour séduire les futurs acquéreurs, Blake Scholl arrive avec, sous le coude, 20 pré commandes de Japan Airlines et 10 de Virgin. Si toutefois le Covid ne les fait pas chavirer.

Le projet XB-1 est un POC (Proof Of Concept) au tiers d’un liner qui, à terme, pourra transporter 55 passagers à Mach 2.2 (1300 kt, soit 2300 km/h), avec une portée maximale de 8300 km. L’horizon de mise en production se situe vers 2030. Prix de l’avion commercial définitif : 200 millions de dollars.

Une première maquette

Le XB-1 est une maquette réduite au tiers du futur liner l’Overture. Elle est sortie de hangar le 7 octobre dernier, propulsée par trois turbines GE. Point capital : le XB-1, en tant que réduction du futur liner Overture, a déjà été certifié par la FAA. Le parcours n’a probablement pas été simple car le futur liner sera alimenté à 100% par des SAF, Sustainable Alternative Fuels. A noter que la vitesse supersonique ne sera adoptée qu’en survol océanique – les riverains apprécieront…

Il n’existe pour le moment qu’une seule vidéo commerciale du XB-1. Un show très « à l’américaine » dont on attend de voir la transformation concrète dans les airs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.